Les musées de Chambéry

les_musees_de_chambery
70,00 € l'unité Fabricant: J. AUBERTJ. AUBERT

A la Renaissance se développent les «cabinets d'antiques» où l'on peut voir l'origine des musées. Les musées sont issus des collections privées ; plus généralement, ils procèdent eux-mêmes du goût de la collection, avec son souci de conserver, d'éterniser dans un ordre imposé les choses périssables. Ce goût seul cependant ne les aurait pas engendrés sans la volonté de mise à la disposition de tous, liée à l'idée de «publics», qui apparaît à la fin du XVIIIe siècle.
Aujourd'hui, il y en a plus de mille en France, qui est, avec l'Italie et les U.S.A., l'un des pays les mieux équipés en la matière. Ce sont des organismes bien différents, dont chacun a naturellement sa physionomie particulière et son histoire. Celle-ci n'est cependant pas si particulière qu'elle ne puisse
intéresser que ses visiteurs réguliers. Il suffit de comparer l'évolution respective de quelques musées
un peu anciens pour constater les similitudes et leur insertion dans des «courants d'idées» très larges
Au-delà des anecdotes et des circonstances qui lui sont propres, l'histoire des musées de Chambéry évoque donc l'histoire générale des musées et de la muséologie. Laquelle est en rapport étroit avec l'histoire des intérêts de toute notre société occidentale, car les collections des musées sont des strates qui reflètent les préoccupations successives des générations depuis deux siècles que les musées existent. Deux siècles ici très précisément : bibliothèque et musée de Chambéry ont juste, cette année 1983, deux cents ans.

Vous aimerez aussi