1870-1871. La Savoie s'ancre à la République

1870_1871_la_savoie_s_ancre_a_la_republique
24,00 € l'unité Fabricant: Maurice MESSIEZMaurice MESSIEZ

En 1870, la Savoie n'était française que depuis dix années, et la défaite brutale de l'Empire ouvrait une période d'inquiétude. Dansle cadre du gouvernement de Défense Nationale de Léon Gambetta, l'opinion publique a été mobilisée, des troupes ont été levées dans chaque département. Les "mobiles" savoyards ont combattu courageusement. Le sacrifice de ceux que commandait Albert Costa de Beauregard à Bethoncourt pour débloquer Belfort, objectif de l'armée de l'Est, continue d'ailleurs à être commémoré sur place.

Pendant ce temps, les préfets nouvellement nommés, Jules Philippe à Annecy, Eugène Guiter à Chambéry, contribuaient à faire triompher les idéaux d'une république modérée. La paix signée, le triomphe des républicains aux premières élections signifiait que la Savoie s'ancrait à la République.

Maurice Messiez nous fait vivre ces mois d'incertitudes et de passions où l'Empire devenu libéral s'écroule, laissant à Bonneville, Annecy, Chambéry, les élites se positionner, rivaliser, annonçant la mise en place de la Troisème République.